Contribution au développement régional du pays

Le projet favorise considérablement le développement du secteur d‘entrepreneuriat sur le site et la création de nouveaux emplois. Ainsi, les nouveaux aéroports contribueront non seulement à une meilleure exploitation du potentiel économique existant, mais soutiendront également l’activation de nouveaux processus et de projets économiques. À la réalisation du Projet participeront de nombreuses sociétés sénégalaises spécialisées dans les domaines tels que la construction, les transports et divers types de services. Le projet prévoit d’employer de la main d’œuvre provenant des régions de construction des aéroports. De nombreux employés bénéficieront d’une formation professionnelle. Les employés sélectionnés seront formés aux travaux consécutifs en rapport avec l’entretien et le fonctionnement des installations de l’aéroport.

Le projet favorise considérablement le développement du secteur d‘entrepreneuriat sur le site et la création de nouveaux emplois.
Contribution au développement régional du pays

Le développement de l’infrastructure aéroportuaire est également étroitement lié au développement du tourisme, qui fait partie et continuera de faire partie d’importantes sources de revenus de l’économie sénégalaise. Grâce à son magnifique décor naturel et ses sept lieux inscrits sur la liste du Patrimoine mondial culturel et naturel UNESCO, Sénégal est doté d’un énorme potentiel dans le domaine du tourisme.

Dans la partie Nord (semi-désert) sont situés les aéroports de Saint Louis et d‘Ourossogui-Matam. Le centre historique de Saint Louis et le Parc national des oiseaux du Djoudj (au Nord-Ouest de Saint Louis), sont inscrits sur la liste du Patrimoine mondial culturel ou naturel UNESCO. Ourossogui-Matam, à la frontière avec la Mauritanie, est situé dans une région désertique calme, mais difficile d’accès et limitant de ce fait son développement. Dans la partie Sud (tropique) du pays se trouvent les aéroports de Tambacounda, Kédougou et Ziguinchor. Tambacounda représente traditionnellement un important nœud de communication dans le cadre du Sénégal, permettant une liaison entre l’intérieur du Sénégal et Mali. Kédougou est le centre administratif de la région portant le même nom, la ville elle-même est officieusement désignée comme étant la capitale de l’industrie d‘extraction sénégalaise. Elle se trouve à proximité de deux sites inscrits sur la liste du Patrimoine mondial culturel et naturel UNESCO, à savoir, le Parc national de Niokolo-Koba et la réserve culturelle de Bassari (habitée par les groupes ethniques de Bassari, Bedik et Fula). Ziguinchor est le centre administratif de la région de Casamance qui se distingue par une terre agricole fertile et un magnifique décor naturel.  Grâce à cela, un complexe littoral très populaire pour les visiteurs européens a été créé en 1973 à proximité de Ziguinchor, dans la ville de Cap Skirring.

Quant à l‘aéroport de Saint Louis, il a été fondé en 1927, il est de ce fait plus ancien que de nombreux aéroports européens. L’aéroport a vu le jour grâce à Pierre-Georges Latécoère et sa société Aéropostale, qui développait la liaison aérienne (en particulier postale) entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique latine. Parmi les pilotes de l’Aéropostale qui assuraient ces liaisons, figurait l’écrivain mondialement connu, Antoine de Saint Exupéry.